Société québécoise de droit international - Conférence Katia-Boustany 2021 - le 5 mail 2021


La Société québécoise de droit international a l’honneur de recevoir le professeur Olivier Corten (Université Libre de Bruxelles) dans le cadre de l’édition 2021 de la Conférence Katia-Boustany, le mercredi 5 mai prochain de 12h00 à 13h30 (heure de Montréal), en ligne via zoom ( https://uqam.zoom.us/j/84431595462 ).

Dédiée à la mémoire de la professeure Boustany, cette conférence annuelle s’intéresse aux problématiques relevant du droit international humanitaire et du droit pénal international.

Dans le cadre de l’édition 2021, le professeur Corten abordera le conflit du Haut-Karabakh de l’automne 2020, et ce qu’en dit le jus contra bellum. L'offensive militaire lancée par les forces de l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh en septembre 2020 a suscité de vives critiques sur le fondement des droits humains et du droit international humanitaire. Mais elle pose aussi question au plan de l'interdiction de la menace ou de l'emploi de la force énoncée dans la Charte des Nations Unies. Quel est le statut de ce territoire au regard du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et des éléments constitutifs de l'État? Quelle est la portée des accords de paix et des résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis le début de ce différend, qui a débuté lors du démantèlement de l'Union soviétique ? Comment, dans ce contexte, interpréter le principe du règlement pacifique des différends ? Qui, et comment, peut-il invoquer la légitime défense ? Voilà quelques-unes des questions qui seront abordées lors de cette conférence.